FAQ

  • Obtenez des réponses aux questions les plus fréquemment posées !

  • Vous pouvez nous contacter via notre numéro vert 0 800 64 50 85 (taper « 1 » pour recruteurs) ou via notre Formulaire de contact.

  • Défense Mobilité a pour mission d’accompagner le retour à la vie civile des militaires ainsi que la transition professionnelle du personnel civil du ministère et des conjoints.

  • La direction générale de Défense Mobilité est située à Paris.

    Elle s'appuie sur un réseau de conseillers sur l’ensemble du territoire et outre-mer, à travers 80 implantations de proximité.

  • Les candidatures sont présélectionnées par nos conseillers en fonction du besoin : diplôme, expérience, compétences, situation géographique….

     

    Le CV est transmis soit par votre interlocuteur local, soit par le candidat directement.

  • Les militaires détiennent tous un savoir-être apprécié et recherché par les employeurs v(esprit d'équipe, sens du service et de la mission, engagement, adpatabilité...) mais aussi des savoir-faire fruit de l’expérience acquise en environnement opérationnel, des qualifications et des aptitudes professionnelles.

    Les armées et services rassemblent plus de 400 métiers, directement transposables dans le civil : transport-logistique, sécurité-sûreté, mécanique, maintenance etc…

  • Chaque année plus de 20 000 militaires quittent le ministère des Armées, dont 15 000 d’entre eux correspondent au cœur de cible de Défense Mobilité (hors période probatoire et limite d’âge).

    67% d’entre eux intègrent le dispositif ministériel de reconversion.

    En moyenne, 60% des militaires accompagnés par Défense Mobilité sont reclassés dans l’année suivant leur départ.

    12 0000 reclassements en 2017 dont 2 000 dans la fonction publique.

  • Notre offre de services est entièrement gratuite.

  • Obtenez des réponses aux questions les plus fréquemment posées !

  • Défense Mobilité accompagne les militaires et les militaires blessés dans leur transition professionnelle vers
    une seconde carrière et les anciens militaires à la recherche d’un emploi. Elle accompagne également leur
    conjoint dans le cadre de la mise en œuvre du plan famille dont l’objectif est d’améliorer les conditions de vie
    des militaires en facilitant notamment le rapprochement familial.

  • Défense Mobilité peut répondre de manière gratuite et efficace à l’ensemble de vos besoins en recrutements
    d’agents titulaires ou d’agents contractuels, toutes catégories et tous niveaux confondus (catégories haut
    niveau, A, B et C).

  • Pour intégrer la fonction publique, il existe 3 principaux types de dispositifs (les conditions d'accès diffèrent d’un dispositif a l’autre) :

    • Le dispositif « dérogatoire » de reconversion (article L.4139-2 du code de la défense) au profit des militaires et anciens militaires.
    • Le dispositif de droit commun accessibles à tous : le contrat.
    • Le dispositif « dérogatoire » de solidarité nationale (emplois réservés : article R.242-14-1 du code des pensions militaires d’invalidité et des victimes de guerre) au profit des militaires blessés en opération extérieure titulaires d’une pension militaire d’invalidité.
  • Il s’agit d’un recrutement direct avec un stage probatoire de deux mois et une année de détachement.

    Ce dispositif se caractérise par la rencontre de l’offre et de la demande. L'employeur a le libre choix de recruter le militaire qu'il souhaite, au regard des compétences et de l'expérience professionnelle demandée.

    Il concerne les militaires en activité et les anciens militaires jusqu’à 3 ans après leur départ du ministère des armées ayant obtenu l'agrément de départ de leur armée d’appartenance.

    Il permet l'accès, sans limite d'âge à tous les corps ou cadres d'emplois des catégories A+, A, B et C des trois fonctions publiques.

    Pour plus de détails sur la mise en œuvre de cette procédure, 2 mémentos ont été rédigés :

  • Ce dispositif permet de recruter un militaire blessé (en opération extérieure titulaires d’une pension militaire d’invalidité) en tant que fonctionnaire au titre de la solidarité nationale. Il est fondé sur la reconnaissance et la valorisation des acquis de l'expérience professionnelle.

    Un passeport professionnel souligne les domaines de compétences du candidat, ses qualifications professionnelles, le niveau détenu, les fonctions auxquelles il peut prétendre et tout autre renseignement utile pour le futur employeur.

    Ce dispositif permet au militaire blessé d'accéder, sans examen mais après entretiens de sélection, sans limite
    d'âge (hormis conditions de statuts particuliers), à l’ensemble des cadres d’emploi des catégories A+, A, B et C des trois fonctions publiques.

    Le recrutement peut intervenir à tout moment de l'année.

    Comment faire ?

    Défense Mobilité vous a présenté un candidat ou vous avez déjà identifié un militaire via l’application des emplois réservés « GERES » [https://www.geres.defense.gouv.fr/geres/] :

    Vous recevez le candidat en entretien.

    Si vous décidez de le recruter, le militaire blessé intègre votre collectivité ou votre établissement :

    • Militaire blessé en activité : détachement (1 an) puis intégration dans le corps d’accueil.
    • Ancien militaire blessé : stage (1 an) puis intégration dans le corps d’accueil.
  • Un recruteur public (FPE, FPT ou FPH) peut recruter un militaire, un ancien militaire ou un conjoint de militaire en tant que contractuel.

    Comment faire ?

    Défense Mobilité vous a présenté un candidat ou vous avez déjà identifié un militaire via notre JOBBOARD que vous souhaitez recruter → le recrutement par contrat se fera de gré-à-gré entre le militaire et vous-même.

    Vous pouvez créer un compte sur notre JOBBOARD pour déposer vos offres d'emploi et consultez notre CVthèque :

    https://www.ariane.defense.gouv.fr/arianeInternet/pages/public/commun/espacePublic.xhtml

  • L’agent est géré par son administration d’accueil dès sa prise de poste. Celle-ci peut donc décider librement de sa mise en formation.

    Dans le cadre de la procédure L 4139-2 les formations longues peuvent entrainer une prolongation de la période de détachement de douze mois.