Travailler dans le privé

Défense Mobilité vous accompagne vers l’emploi dans le secteur privé.

​Le monde de l’entreprise, tout comme celui de la Défense, est riche et complexe à la fois.

Son organisation, ses codes ou sa culture sont autant d’informations à bien assimiler avant de vous lancer dans votre recherche d’emploi.

Votre conseiller en transition professionnelle est là pour vous guider tout au long de votre cheminement vers cet univers encore lointain.

Sa mission est simple : vous aider à valoriser vos compétences.

Avec quelle méthode ?

  • Une approche « marketing » : aide à la conception de votre stratégie de recherche d’emploi ;
  • Une approche « après-service » : accompagnement jusqu’à l’intégration en entreprise.

Un accompagnement individualisé

Véritable expert, votre conseiller en transition professionnelle vous conseille et vous apporte des outils pour mieux aborder votre mobilité professionnelle :

  • Aide à la définition d’une stratégie de recherche d’emploi ;
  • Conseils et informations sur le monde de l’entreprise ;
  • Informations sur le bassin d’emploi de votre zone de repli et ciblage des entreprises ;
  • Aide au décryptage des offres d’emplois et propositions d’offres ciblées ;
  • Aide à la rédaction de CV, de lettres de motivation et préparation aux  entretiens d’embauche ;
  • Appui de votre candidature auprès d'entreprises partenaires ;
  • Un suivi dans l’emploi jusqu’à six mois après votre intégration en entreprise.

Un dispositif d’accompagnement renforcé accessible pendant trois ans après votre départ de l’institution.

Des outils adaptés

  • Un Jobboard dédié ;
  • Des aides à l’emploi : sous certaines conditions vous pouvez bénéficier d’aides pour faciliter votre intégration dans l’entreprise, comme par exemple la Période d’Adaptation en Entreprise (PAE).

Commission de déontologie

La commission de déontologie des militaires doit, dans certains cas, être saisie afin de rendre un avis sur la compatibilité de la nouvelle activité professionnelle du militaire avec ses fonctions antérieures.

Pendant un délai de 3 ans à compter de la cessation de ses fonctions, un militaire ne peut en effet intégrer une entreprise :

  • Dont il a assuré la surveillance ou le contrôle ;
  • Avec laquelle il a conclu des contrats ou a formulé des avis sur les contrats ;
  • Ou pour laquelle il a proposé à l’autorité compétente des décisions relatives à des opérations réalisées par l’entreprise ou formulé un avis sur de telles décisions.

Pour en savoir plus, contactez votre service gestionnaire.