Prix « Reconversion » pour 2 sous-off de l'Armée de terre

Retour

Mise à jour :19/12/2016

Abdou et Antoine ont reçu le "Prix de la reconversion des militaires" pour leur création d’entreprise : un foodtruck pour le premier et une plateforme numérique pour les professionnels de la montagne pour le second.

« Rope Up » (Annecy)

Ancien sous-officier des chasseurs alpins, expert des activités en montage, Antoine S. a créé « Rope Up » une plate-forme électronique combinée à un ensemble de services spécialement conçus pour les guides de haute et de moyenne montagne.

« Rope Up » est à la fois un outil de gestion commerciale et une plateforme marketing et de management de la relation clients visant à simplifier la sélection du guide et l’ensemble du parcourt achat jusqu’au terme de la prestation.

« Rope Up » est LA plateforme agile de mise en relations des pratiquants et des encadrants ayant pour objectif la réunion de ces acteurs pour vivre une expérience unique en montagne.

« Rope Up » s’ouvrira prochainement au marché suisse.

www.facebook.com/ropeup/?fref=ts

« Le Boukarou » (camp de Caylus)

D’origine malienne, ancien sous-officier de l’Infanterie de marine, Abdou D. a choisi de créer « Le Boukarou » une activité de restauration rapide à emporter de proximité sous forme d'un « Food Truck » situé sur le camp militaire de Caylus (Tarn et Garonne).

Concocter, cuisiner, mijoter et inventer dans le domaine culinaire, ont toujours été sa passion.

Cette activité - complémentaire des prestations proposées par le foyer et le mess du camp de Caylus - répond à un besoin avéré tout en contribuant au moral ! « Le Boukarou » organise également des repas de groupes jusqu’à 300 personnes.

Le logo de la société représente une maison africaine au toit de chaume du temps de la colonisation. En Afrique, ce type de maison est appelé « Boukarou », ce qui signifie le lieu, la chambre, l’endroit… Ce choix coulait de source, car au sein des armées (et notamment de l’armée de Terre) quasiment tout le monde connait - ou à déjà entendu parler - du Boukarou, sans parfois savoir de quoi il s’agit vraiment !

« Le Boukarou » devrait à terme s’implanter sur d’autres camps militaires.

Sources : SGA/DRH-MD/ARD
Droits : Mindef

Notre réseau

Rejoignez-nous...

Facebook Twitter Linkedin Dailymotion Youtube Soundcloud